L’art comme investissement

April 28, 2015

«Il existe deux types d’actifs … le premier produit un rendement … comme un bien locatif, des actions ou une ferme…et le deuxième est un bien que vous achetez en espérant que quelqu’un vous l’achètera plus cher un peu plus tard, mais l’actif lui-même ne produit rien … ce dernier est spéculatif. »- Warren Buffett (d’un interview sur CNBC, décembre 2014) – traduction de Louis Ryan.

Pour de nombreux propriétaires de tableaux, leur collection est un héritage sympathique pour les enfants et les petits-enfants qui sera un lien avec le passé et un placement sûr. Cependant, comme ces peintures ne produisent pas de rendement, dans le sens purement financier selon Warren Buffett, elles sont de nature spéculative.

Mais l’achat d’une peinture, est-il un placement spéculatif? Un placement spéculatif laisse supposer un investissement à court terme. Les gens vendent rarement les tableaux qu’ils se sont offerts. C’est une tâche des héritiers de vider les greniers.

Au début des années 60 le tableau Flaming June par Frederic Leighton (voir ci-dessus) est passé aux enchères et comme les peintures de l’époque victorienne n’étaient plus  à la mode, il n’a pas atteint son prix de réserve de US$140. En 1963, Andrew Lloyd Webber, le grand collectionneur d’art victorien a raté l’occasion de se l’accaparer dans une brocanterie sur le Kings Road à Londres pour le prix dérisoire de £50, faute de sous. Peu de temps après, le Museo de Arte de Ponce à Porto Rico a acheté l’œuvre pour US$1000.

Récemment, un portrait un peu moins brillant d’une autre jolie jeune femme par Leighton s’est vendu pour presque US$2millions. Pour le Museo de Arte de Ponce, cela impliquerait une augmentation annuelle d’environ 15% en moyenne de la valeur de leur tableau. Ce n’est pas si mal.

Est-ce que cette expérience portoricaine signifie que l’art est un placement sûr? Hélas non, car il ne faut pas oublier le retour sur investissement très médiocre du premier propriétaire de Flaming June …

Que devons-nous en conclure? Warren Buffett a bien raison. D’un point de vue purement financier, l’art est un placement spéculatif. Mais si vous achetez une peinture que vous aimez à un prix abordable, vous n’aurez pas besoin de vous inquiéter de sa valeur et vous aurez l’avantage de posséder une belle image et un héritage pour les enfants. Vous trouverez la plupart des œuvres de Louis Ryan encore maintenant à des prix bien raisonnables.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

SOCIAL MEDIA

  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 Louis Ryan. All rights reserved​

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now