Les Blancs

June 17, 2016

From left to right: Lead, Titanium and Zinc White mixed with Vermilion

Parmi mes tubes de peinture j’ai trois blancs différents: un blanc de zinc (utile et non toxique), un blanc de titane (d’une utilité très limité mais bon marché) et un blanc de plomb (produit de haute qualité, mais cher et vraiment nocif). Ils se différencient par leur composition, l’effet qu’ils ont sur les autres couleurs quand ils y sont mélangés, leur temps de séchage, leur viscosité et leur légalité.

 

Le blanc de plomb

 

Utilisé en peinture depuis la plus haute antiquité – Pline et Vitruve en décrivent le procédé de fabrication, il s’agit du doyen des blancs. Il est fabriqué à partir d’un carbonate de plomb (2PbCO3 · Pb (OH) 2) et diverses huiles (généralement de l’huile de lin, bien que de temps en temps on le fabrique avec de l’huile de noix). De consistance filandreuse, il est plus épais et collant que les deux autres blancs, mais se répand assez facilement si on y rajoute un peu d’huile de lin supplémentaire. Lorsqu’il est mélangé avec d’autres couleurs, ces dernières retiennent un peu plus de leur luminosité ce qui est nettement moins le cas avec le blanc de zinc ou le blanc de titane. Le blanc de plomb est vendu sous les dénominations « Céruse », « blanc Krems » et « Blanc d’Argent ». C’est un pigment qui sèche très vite. Sa toxicité est telle que dans certains pays il n’est vendu que comme matériel de restauration et, dans un ou deux pays sa vente est carrément illégale.

A mon sens, pour les portraits c’est le seul blanc qui fonctionne vraiment bien. Lorsqu’il est mélangé avec d’autres couleurs il permet de reproduire une grande  vitalité et une chaleur surtout dans les tons des peaux claires.

 

Blanc de zinc

 

Cette couleur est fabriquée à partir d’oxyde de zinc (ZnO). Elle est facile à manier mais mélangée à d’autres couleurs elle a tendance à les refroidir. C’est un blanc qui sèche très lentement: un caractéristique que certains artistes apprécient car cela leur donne le temps de corriger leur travail tranquillement.

 

Blanc de titane

 

Un blanc de date récente à base de dioxyde de titane (TiO2). Généralement bon marché, le blanc de titane a une brillance particulière dans son état pure. Comme le blanc de zinc, il a tendance à refroidir ou « fariner » d’autres couleurs, les rendant opaque et terne. Le blanc de titane est utile pour peindre des ciels car son effet refroidissant sur les bleus et les gris est moins évident. Il est particulièrement fluide et sèche moyennement rapidement.

Ci-dessus une photo des trois blancs mélangés avec un vermillon qui donne une idée de leur effet sur d’autres couleurs. De gauche à droite: blanc de plomb, blanc de titane et blanc de zinc.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

SOCIAL MEDIA

  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 Louis Ryan. All rights reserved​

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now