Portrait d’un violon

May 20, 2017

Il y a quelques semaines, un de mes étudiants a amené son violon à l’atelier pour le peindre comme nature morte. Comme l’instrument était un splendide Degani, j’ai pris l’occasion de le peindre moi-même. J’ai entendu dire que très autre fois, si un artiste se montrait capable de peindre un luth de façon réaliste (on n’avait pas encore inventé le violon à l’époque) il maitriser bien son métier. Eh bien, le dessin du violon en question m’était assez difficile et j’avais besoin d’ajuster et de réajuster ses parties différentes (touche, table d’harmonie, coin etc.) dans mon tableau pour rendre l’instrument symétrique et vraisemblable. A fin de produire un effet de bois poli, j’ai utilisé plusieurs glacis rougeâtres pour donner un éclat à la caisse de résonnance. Bien que mon élève, qui est une violoniste remarquable, semblait satisfaite du portrait de son violon, je trouve  qu’un luthier aurait éventuellement son mot à dire.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

SOCIAL MEDIA

  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 Louis Ryan. All rights reserved​

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now