La composition

November 29, 2013

Au début de mon apprentissage à la peinture il m’était particulièrement difficile de maitriser la composition, surtout pour les paysages. En fin de compte, je suis tombé sur un livre ou tout est expliqué de façon cohérente et sensée, avec  quelques formules, simples et classiques: Composition of Outdoor Painting par Edgar Payne – une perle. Ce livre m’a été tellement utile que je me sens obligé de transmettre son message. Ci-dessous, je vous montre presque toutes les compositions de Payne ainsi que quelques photos de tableaux réalisées par des artistes bien connus qui expliquent le raisonnement.

Ci-dessous, nous avons la composition des lignes rayonnantes, qui donne de la profondeur à l’image.

 

Le suivant est une composition en forme de balance romaine qui équilibre le tableau sans le rendre symétrique.

Voici une composition avec une masse centrale qui permet d’attirer l’œil. A noter que pour éviter un effet un peu engourdissant, la masse ne doit jamais se trouver tout à fait au centre de l’image.

Le suivant est une composition en forme de L que je trouve assez difficile à employer habilement.

Le cercle, composition classique, qui permet l’œil de faire le tour du tableau…

La ligne diagonale…

La silhouette qui exige une prépondérance de tonalités sombres ou claires.

Ci-dessous le triangle, une composition classique que l’on trouve également dans les portraits et les natures mortes.

La composition à trois points qui, comme le cercle, encourage l’œil à faire le tour du tableau.

Et la composition en S qui entraine l’œil à travers les plans et donne de la profondeur au sujet.

Toutefois d’autres éléments tels que l’équilibre tonal, la profondeur, la variété, le contraste des couleurs et l’unité de l’image sont à considérer pour peindre un paysage. On ne peut donc dire que seules ces techniques de composition  mèneraient à un succès immédiat, mais au moins, grâce à elles on se trouverait  sur une bonne voie. Je trouve qu’une connaissance de ces compositions aide non seulement à comprendre pourquoi certains paysages quelconques peuvent être sous certains angles d’une beauté remarquablement harmonieuse et paisible, mais aussi à former l’œil du peintre, afin qu’il puisse trouver justement cette beauté et cette harmonie même dans les endroits les plus banals.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

SOCIAL MEDIA

  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 Louis Ryan. All rights reserved​

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now